3 techniques faciles pour coudre de belles fronces

Ecrit par Camille

Froncer un tissu est une technique essentielle en couture.

En resserrant une partie d’une pièce de tissu, les fronces permettent de créer des volumes. On les utilise par exemple pour donner de l’ampleur à une jupe (Centaurée), ajouter des volants (Myosotis), ou encore remplacer des pinces poitrine (Sureau).

fronces

Mais les fronces demandent aussi patience et précision, et peuvent intimider plus d’une couturière débutante. Beaucoup d’entre-nous partagent d’ailleurs de mauvais souvenirs de fil qui casse au beau milieu d’un jupon… Alors voyons ensemble trois techniques qui vous permettront d’obtenir de belles fronces bien régulières, et sans prise de tête !

Technique n°1 : avec des fils de fronce

DSC_0071

La technique la plus répandue pour froncer un tissu est d’y faire passer des fils de fronce. Il s’agit de faire sur le tissu une ou plusieurs lignes de couture, sur lesquelles on va ensuite tirer pour que le tissu s’amasse le long des fils, jusqu’à ce que sa longueur corresponde à celle de la pièce sur laquelle on veut le coudre.

Pour passer les fils de fronce, réglez votre machine à coudre sur un point droit long (3,5 mm minimum), et cousez une ligne à 1 cm du bord sans faire de point d’arrêt ni au début ni à la fin de la couture. Laissez au moins 5 cm de fil dépasser de chaque côté. Cousez une seconde ligne à 2 cm du bord. Vous aurez ainsi un fil de fronce de chaque côté de la ligne de couture (à 1,5 cm du bord), ce qui permet d’obtenir des fronces plus régulières qu’en faisant passer les fils de fronce dans la marge de couture uniquement.

DSC_0072

Avant de tirer sur les fils pour froncer la pièce, marquez le milieu et les quarts de la longueur à l’aide d’une craie ou d’un marqueur effaçable.

Saisissez les deux fils de canette d’un côté de la pièce, et tirez pour faire glisser le tissu le long des fils. Tirez doucement, et alternez en tirant d’un côté de la pièce puis de l’autre. Prenez votre temps et faites glissez le tissu à la main le long du fil plutôt que de forcer si vous sentez que ça coince.

Une fois que la longueur de la pièce correspond à celle de la pièce avec laquelle elle sera assemblée, bloquez les fils avec un nœud ou bien en les enroulant en « 8 » autour d’une épingle.

DSC_0075

Marquez le milieu et les quarts de la plus petite pièce, et épinglez les deux pièces endroit contre endroit en faisant correspondre les marquages. Faites glisser le tissu le long des fils pour répartir les fronces, de sorte qu’elles soient distribuées de manière régulière entre les épingles.

Cousez les deux pièces ensemble entre les deux fils de fronce, puis enlevez ces derniers à l’aide d’un découd-vite. Une astuce en plus : si vos fronces ne vous paraissent toujours pas assez nettes, n’hésitez pas à utiliser un troisième fil de fronce juste à côté de la ligne de couture.

Technique n°2 : à la surjeteuse

DSC_0068

Si vous avez la chance d’avoir une surjeteuse, vous allez adorer cette technique ultra rapide ! Contrairement à la technique des fils de fronce où l’on part d’un tissu non froncé que l’on va froncer petit à petit jusqu’à atteindre la longueur voulue, ici nous allons tout d’abord froncer le tissu avec des fronces très denses, puis les desserrer petit à petit jusqu’à ce que la longueur de la pièce froncée corresponde à celle de la pièce sur laquelle elle va être cousue.

Pour cela, modifiez les réglages de votre surjeteuse de la manière suivante :

  • augmentez la longueur du point au maximum
  • augmentez l’entrainement différentiel au maximum
  • augmentez la tension des deux fils d’aiguille (autour de 8)

Testez au fur et à mesure sur des chutes de tissu pour régler la tension des fils d’aiguille jusqu’à obtenir un joli résultat, comme sur la photo ci-dessous. Quand vous avez trouvé le bon réglage, surjetez simplement tout le bord de votre pièce.

DSC_0014

Pour assembler la pièce froncée à la pièce non froncée, marquez et épinglez les milieux et les quarts des deux pièces, comme pour la technique des fils de fronce, puis répartissez les fronces en les desserrant petit à petit. Attention, si vous avez recoupé la première pièce avec la surjeteuse en cousant les fronces, pensez bien à recouper la seconde pièce de la même valeur (par exemple en surjetant avec vos réglages normaux) et à modifier la marge de couture (1 cm au lieu de 1,5 cm) !

Technique n°3 : avec de la laminette

DSC_0005

Cette dernière technique est particulièrement adaptée pour faire des fronces sur des tissus élastiques, comme par exemple sur la version maternité de la robe Givre, mais elle fonctionne aussi sur tissus chaîne-et-trame ! Pour la réaliser il vous faudra de la laminette : un élastique très fin et transparent que l’on trouve aussi sous le nom de « lastin ».

Coupez une longueur de laminette de la longueur de la pièce la plus petite (celle sur laquelle vous allez assembler la pièce froncée), en laissant quelques centimètres de plus de chaque côté qui vous permettront de tenir l’élastique pendant la couture.

Pour préparer la laminette, étirez la deux ou trois fois, puis, à l’aide d’un marqueur, placez des traits correspondant aux bords de la petite pièce et au milieu et aux quarts de la longueur. Marquez également le milieu et les quarts sur le tissu à l’aide d’épingles. Ne placez pas d’épingles directement dans la laminette, car elle risquerait de se déchirer.

Placez la laminette sous le pied de biche, et descendez l’aiguille pour la planter dans le premier trait (correspondant au bord du tissu). Levez le pied de biche pour placer le tissu sous la laminette, envers du tissu vers le haut, avec la laminette au niveau de la ligne de couture. Faites quelques points au point droit, puis étirez la laminette pour que la marque suivante se superpose avec la première épingle, et cousez au point droit jusqu’au repère en étirant bien la laminette de chaque côté. Répétez pour chaque marque.

DSC_0006

Pour assembler les deux pièces de tissu ensemble, il suffit de superposer les marques de la laminette avec le milieu et les quarts de la petite pièce; pas besoin de répartir les fronces cette fois ! Une fois les deux pièces assemblées, déchirez simplement la laminette pour la retirer.

Grâce à ces techniques, les volants de la robe Myosotis n’auront plus de secrets pour vous !

6 commentaires

Aglaé, 9 juin 2018

Merci beaucoup pour ce billet très intéressant !
Je vais essayer la technique avec la surjeteuse. Justement, je ne comprenais pas comment faire pour obtenir la longueur voulue.

Kathleen, 10 juin 2018

Merci pour ces précieuses explications !! Allez je me lance pour ma myosotis, réussite garantie avec toute ces astuces si bien réalisé! J’hésitais pour les faire à la surjeteuse sachant que je n’avais pas le pied fronceur babylock..Merci a vous !

M, 11 juin 2018

Merci pour ces super astuces !!!

Eléa, 13 juin 2018

Merci pour cet article bourrée d’astuces. Sur ce, je m’en vais tester les fronces à la surjeteuse…

chantal chombeau, 5 juillet 2018

Merci beaucoup pour toutes ces astuces ! Je m’en vais les tester celle avec la laminette me plaît beaucoup !

mamiedo, 8 juillet 2018

Merci pour ce billet technique : je vais tester les fils de fronces comme indiqué, j’avais plutot l’habitude de les faire très rapprochés et je ne suis pas toujours satisfaite du résultat obtenu. Et l’utilisation de la surjeteuse me tente aussi !

Commentaires fermés

Vous ne pouvez pas laisser de commentaires sur les articles de plus de 30 jours.

Articles similaires

Voir aussi :

thumb-lining
Camille | 15 novembre 2018
thumbnail-broad-back
Eléonore | 13 novembre 2018
thumb-collar
Camille | 9 novembre 2018
Vos tenues Deer&Doe pour l...Back#Melilot# Des idees pour l'ete
Livraison internationale
Envoi rapide
Fabrication Française
Papier recyclé