Dressed et moi – Virginie

Ecrit par Eléonore

À l’occasion de la sortie de notre livre, nous avons décidé d’interviewer quelques-unes de nos revieweuses, afin d’en savoir un peu plus sur leur rapport avec leurs créations cousues main et sur la réflexion que Dressed a déclenchée. Aujourd’hui nous discutons avec Virginie, créatrice d’Avril sur un fil.

J’ai démarré la couture il y a 17 ans, à une époque où c’était considéré comme ringard au possible… Mais j’en avais terriblement envie ! J’y voyais le moyen de me démarquer et d’ajouter une pointe d’originalité à mes tenues. Je cousais à l’envie et à l’inspiration, de façon impulsive, sans lien ni réflexion au préalable, sans que j’en aie besoin non plus. Il n’y avait aucun fil conducteur dans ma garde-robe, et parfois je me retrouvais devant mon armoire débordant de vêtements à me dire : je n’ai rien à me mettre !

dressed-livre-deeranddoe-avrilsurunfil

Et, il y a quelques années, j’ai décidé de changer mes habitudes, un peu sur tous les plans, pour essayer de faire mieux. Pour l’avenir, pour mes filles, pour la planète, pour moi aussi. Dans cette idée, il y a 4 ans, je me suis lancé le défi de ne plus acheter de vêtements et de tous les coudre. Un grand challenge pour l’accro au shopping que j’étais !

Depuis, ma façon d’aborder la couture a complètement changé ! De façon progressive j’ai appris à réfléchir mes projets en amont, anticiper mes besoins, et surtout, depuis peu, penser aux associations entre les pièces que j’ai dans ma penderie et le vêtement que je projette de coudre. J’ai appris à mieux connaitre les contours de mon corps, à mieux m’accepter aussi. Ce qui est bien utile lorsque l’on choisit un patron ou que l’on doit procéder à des ajustements.

Je planifie plusieurs projets à la fois, même si finalement tous ne voient pas le jour ! Il m’arrive même de coudre plusieurs projets en même temps, j’ai parfois besoin de prendre du recul sur certaines pièces, sur les modifications à leur apporter… J’ai toujours fonctionné comme ça !

Même si je ne perds pas de vue que la couture reste un loisir, je ralentis ! J’essaye de ralentir mes achats et de limiter les fibres synthétiques. D’ailleurs, un de mes objectifs en cousant mes premières pièces de Dressed était d’utiliser les tissus que j’avais dans mon stock. Je planifie plusieurs projets à la fois, même si finalement tous ne voient pas le jour ! Il m’arrive même de coudre plusieurs projets en même temps, j’ai parfois besoin de prendre du recul sur certaines pièces, sur les modifications à leur apporter… J’ai toujours fonctionné comme ça !

dressed-fiches-pratiques-avrilsurunfil

J’ai rencontré des difficultés à porter mes vêtements cousus main à mes débuts, par manque de cohérence et d’adaptation à ma morphologie. J’ai été adepte des patrons de couture japonais, alors que je n’ai rien de la morphologie d’une japonaise ! Coudre nous permet d’adapter nos vêtements à nos différences, alors pourquoi s’en priver ? Les ajustements font partie intégrante d’un projet couture et ils font toute la différence. Je n’en avais pas pris la mesure à l’époque. Il faut dire que les ressources pour modifier son patron et faire un FBA étaient limitées. Aujourd’hui, je porte mes vêtements cousus main au quotidien, parce qu’avec toutes ses réflexions en amont, je n’ai que des vêtements préférés… ou presque !

Dressed, c’est LE livre que j’aurais rêvé d’avoir entre les mains quand je me suis lancé le défi de ne plus acheter de vêtements. Il m’aurait évité bien des questionnements !

Dressed, c’est LE livre que j’aurais rêvé d’avoir entre les mains quand je me suis lancé le défi de ne plus acheter de vêtements. Il m’aurait évité bien des questionnements ! Il résume en un ouvrage mes envies de couture responsable et de garde-robe raisonnée. Parce que finalement, il existe bel et bien un pendant à la fast-fashion : la fast couture. Et pour l’une comme l’autre, les vêtements finissent bien souvent au fond du placard, sans voir la lumière du jour. Difficile de ne pas céder aux sirènes de la mode et d’Instagram.

dressed-le-pantalon-le-chemisier-avrilsurunfil

Le livre met l’accent sur un point qu’on oublie trop souvent : ce n’est pas parce qu’un vêtement / patron nous plait qu’il nous va. Pas seulement pour des questions de morphologie, mais de ressenti aussi. Qui ne s’est jamais senti déguisé en portant un vêtement ? Parce qu’il ne correspondait pas à notre style, qu’on n’était pas à l’aise en le portant, qu’on n’assumait pas l’imprimé ou la couleur ? La méthode donne page après page les clés pour avancer vers une garde-robe raisonnée qui nous ressemble, et ce jusqu’au choix du tissu. C’est une étape cruciale quand on coud un projet, et c’est une réelle difficulté quand on débute. J’ai appris énormément de choses en lisant ce chapitre, sur leur structure et leur matière.

Le livre met l’accent sur un point qu’on oublie trop souvent : ce n’est pas parce qu’un vêtement / patron nous plait qu’il nous va. Pas seulement pour des questions de morphologie, mais de ressenti aussi.

Le livre propose des modèles simples et polyvalents, à porter au quotidien. De bons basiques à associer à l’infini. Des projets rapides à coudre et à décliner. La principale difficulté que je rencontre dans mon défi de ne plus acheter de vêtements, c’est l’anticipation que ça demande pour renouveler les pièces de ma garde-robe. Avec la promesse de vêtements cousus en une après-midi, il me sera d’une grande aide !

J’ai eu un énorme coup de cœur pour la veste qui correspond parfaitement à mon style et le chemisier que je trouve ultra féminin. Mais j’aurais aussi pu parler du tee-shirt, du pantalon, du col montant, de la jupe-culotte… J’ai hâte de pouvoir exploiter toutes les possibilités offertes par ce livre.

Encore merci Virginie ! Retrouvez son article sur Dressed sur son blog, et le livre dans notre boutique en ligne !

Un commentaire

Claude, 10 décembre 2019

Tres intéressant ce récit de ton vécu.. jai aussi acheté le livre Dressed mais pour l’instant je n’arrive pas encore à faire toute le démarche qui précède les coutures … mais je trouve ça très poussé et reflechi et je vais me trouver du temps pour m’y plonger ! En attendant je trépigne de commencer à coudre les patrons qui s’y trouvent ! Bravo et merci pour ce témoignage

Commentaires fermés

Vous ne pouvez pas laisser de commentaires sur les articles de plus de 30 jours.

Articles similaires

Voir aussi :

pimsy
Eléonore | 7 janvier 2020
IMG_2838_thumb
Eléonore | 6 décembre 2019
barbara-1
Eléonore | 2 décembre 2019
Dressed et moi - MagdalenaBackUn Noel couture - notre select...
Livraison internationale
Envoi rapide
Fabrication Française
Papier recyclé