Coudre la soie : prélaver et couper

Ecrit par Camille

Les tissus glissants comme la soie et la viscose se marient parfaitement à de nombreux patrons, y compris notre petit dernier Coquelicot. Ils possèdent un beau tombé, un touché frais, et sont disponibles dans une multitude de couleurs et d’imprimés. Cependant ils sont aussi connus pour être délicats à coudre, et beaucoup d’entre nous les évitent de peur d’y passer un mauvais moment. La bonne nouvelle c’est que coudre ces tissus peut devenir bien plus facile à force de patience, d’entrainement, et avec quelques techniques sous le coude ! Aujourd’hui nous discutons de comment (et pourquoi !) prélaver la soie et nous partageons avec vous quelques conseils pour couper et marquer les tissus fuyants.

Prélavage

Comme pour la plupart des tissus, les soies et viscoses doivent être prélavées de la même manière que vous prévoyez de laver le vêtement fini, afin d’éviter tout changement indésirable une fois ce dernier cousu. La viscose en particulier peut être sujette au rétrécissement, et la soie est à risque de taches d’eau à moins qu’elle ne soit prélavée au préalable.

Certaines soies changeront de couleur, de texture, de brillance ou de taille après avoir été lavées, mais beaucoup estiment qu’il s’agit du prix à payer pour pouvoir laver le vêtement par la suite au lieu de devoir le faire laver à sec (surtout s’il s’agit d’un vêtement qui sera porté fréquemment). Il est particulièrement important pour la soie de laver d’abord un échantillon pour vous assurer que ces potentiels changements du tissu vous conviennent.

Les tissus en soie doivent être lavés à la main ou au cycle délicat de la machine à laver avec de l’eau froide ou tiède. Si vous utilisez la machine à laver, protégez le tissu des accrocs en le mettant dans un filet à linge (il en va de même pour le vêtement final). La lessive doit avoir un pH neutre et ne pas contenir d’enzymes qui décomposent les protéines. Il existe des options spécifiques à la soie et la laine dans les magasins, ou vous pouvez également utiliser un shampooing doux.

Si la couleur du tissu est particulièrement saturée, assurez-vous de ne pas laver en même temps de tissus qui pourraient absorber la teinture au cas où le tissu dégorge. Après le lavage, posez le tissu à plat sur une serviette et roulez-la pour absorber la majorité de l’eau. Pressez le tissu humide avec un fer à repasser à basse température pour éliminer les plis et terminer le séchage. La soie est maintenant prête à être utilisée et cousue !

Découpe & marquage

Les soies et les viscoses sont si glissantes qu’elles peuvent être difficiles à couper avec précision, mais il existe quelques techniques qui peuvent faciliter la découpe :

  • Stabilisateurs : Ajoutez une solution stabilisatrice au tissu pour le rigidifier temporairement et le rendre plus facile à couper et à coudre. C’est très facile à faire avec des produits ménagers comme la gélatine ou l’amidon de maïs, et le vêtement peut être lavé une fois cousu pour retrouver son tombé normal. Vous pouvez également acheter des sprays stabilisateurs de tissu tout prêts comme le Fabulon.
  • Papier de soie : Vous pouvez également placer un morceau de papier de soie entre le tissu et la surface de coupe et un autre morceau de papier de soie sur le tissu. Alignez la lisière du tissu avec les bords des feuilles de papier de soie et scotchez en place. Le papier aidera à maintenir le tissu à plat et l’empêchera de bouger pendant la coupe.
  • Epingles : Si vous utilisez un tapis de découpe en carton ou une surface similaire dans laquelle vous pouvez planter des épingles, vous pouvez placer des épingles directement au travers du tissu et des pièces de patron pour les empêcher de glisser pendant la coupe. Essayez d’épingler au niveau du bord des pièces et en diagonale afin d’obtenir encore plus de stabilité.

Que vous utilisiez un cutter rotatif ou une paire de ciseaux, assurez-vous que vos lames sont propres et tranchantes. Les cutters rotatifs sont parfaits car ils vous permettent de couper sans manipuler le tissu, mais il existe aussi des ciseaux micro-dentelés qui aident à agripper le tissu et facilitent la coupe. Couper un tissu en soie au pli n’est pas impossible, mais ce sera plus difficile que de couper en une seule épaisseur. Étant donné que de nombreux tissus en soie brillent différemment selon la direction, il est préférable d’utiliser le plan de coupe pour tissus ayant un sens.

En ce qui concerne les outils de marquage, avec les tissus délicats il vaut mieux ne pas trop en faire. Le marquage au fil de bâti est idéal, mais d’autres outils peuvent être utilisés à condition qu’ils soient d’abord testés. Les stylos et feutres effaçables en particulier peuvent se comporter différemment avec les soies, alors mieux vaut s’assurer au préalable qu’ils ne bavent pas et disparaissent bien au lavage. Évitez le papier carbone et les roulettes de traçage dentelées, qui peuvent laisser des marques et accrocs sur les tissus délicats. En fonction de la soie, une roulette de traçage à bords lisses, utilisée seule sans papier carbone, peut faire l’affaire.

Ouf! Maintenant que la préparation est terminée, il est temps de commencer à coudre. Ne ratez pas notre prochain article, où nous partagerons nos trucs et astuces pour une couture tranquille avec la soie et les tissus glissants.

3 commentaires

Nicole Muller, 26 mai 2021

Très instructifs, merci pour ces conseils.

Leila EDELINE, 14 juin 2021

Super ces conseils. Je n’ai jamais osé coudre de la soie par crainte de ne pas savoir la manipuler. Je pense que je vais me lancer avec tous vos conseils rassurants ça devrait être beaucoup plus facile. Un grand merci.

Commentaires fermés

Vous ne pouvez pas laisser de commentaires sur les articles de plus de 30 jours.

Articles similaires

Voir aussi :

Camille | 2 décembre 2021
Camille | 1 décembre 2021
Les nouveaux tableaux de taill...BackCoudre la soie : couture et fi...
Livraison internationale
Envoi rapide
Fabrication Française
Papier recyclé