Comment éviter le fer à repasser cet été

Ecrit par Camille
6 juillet 2021 | Tutoriels et techniques

Le repassage est l’une des étapes les plus importantes en couture, mais à mesure que les jours se réchauffent il peut être de plus en plus difficile de trouver la motivation pour allumer le fer. Heureusement, il existe des astuces et des techniques (y compris des outils alternatifs pour ouvrir et repasser ses coutures) qui peuvent vous aider à rester au frais pendant que vous cousez cet été.

Avant tout, pourquoi le repassage est-il si important ? Presser ses coutures est une étape cruciale à réaliser après chaque couture, durant laquelle la pression, la chaleur, et (le cas échéant) la vapeur agissent ensemble pour détendre les fibres du tissu autour de la couture et lui permettre de bien se placer. En général, cela se fait une fois qu’une couture est cousue, puis à nouveau pour ouvrir les surplus de couture ou les rabattre sur un côté. Si ne pressez pas déjà systématiquement et soigneusement vos coutures, vous constaterez que de prendre cette habitude est l’un des moyens les plus rapides et faciles d’améliorer le rendu de vos projets. C’est souvent ce qui fait la différence entre un vêtement qui a l’air fait maison et un qui a l’air professionnel.

Mais que faire en plein été, quand allumer le fer fait aussi envie que d’allumer le four ? Il est indéniable que les fers à repasser peuvent faire monter la température d’une pièce très rapidement, surtout s’ils sont laissés allumés en arrière-plan. Bien que nous ne recommandions pas de sauter complètement l’étape du fer, il peut parfois être judicieux de considérer quelques alternatives.

Repassage groupé

Pour optimiser son temps de couture et aller plus vite, il est souvent conseillé de faire de la couture “groupée”. Au lieu de couper et de coudre un seul vêtement en suivant pas-à-pas le livret d’instructions, il s’agit de procéder en groupant ensemble les étapes similaires. Par exemple, en découpant plusieurs projets à la fois, en réalisant en même temps plusieurs exemplaires du même patron (comme le Plantain) ou en organisant ses projets à venir par couleur de fil.

Le même principe peut être appliqué aux coutures elles-mêmes, y compris au repassage. Au lieu d’ouvrir les coutures à chaque étape, essayez de coudre autant de coutures que possible jusqu’à ce que vous ne puissiez plus avancer sans les ouvrir. Ensuite, ouvrez toutes ces coutures au fer, et répétez le processus. Cela vous permettra de n’allumer le fer que lorsque vous en avez besoin, et vous constaterez peut-être que vous n’aurez à utiliser ce dernier qu’une ou deux fois au cours d’une session de couture (plutôt qu’en continu).

Outils alternatifs

Crease pressor

Spatule pour couture : aussi trouvable sous le nom de frottoir, pressoir à doigt ou doigt de fer, cet outil est utilisé en exerçant manuellement de la pression sur les coutures pour les ouvrir. Il est également possible d’utiliser une demie pince-à-linge ou un abaisse-langue pour une alternative bon marché.

Roulette pressoir : fonctionne de manière similaire à la spatule pour couture, mais avec une roue épaisse que l’on fait passer sur la couture. La surface de la roue est généralement courbée, de sorte à ce que la pression ne soit exercée que sur la couture elle-même et pas sur le reste des marges. On peut trouver cet outil en ligne mais aussi dans certains magasins de bricolage.

Nous ne conseillons pas de remplacer complètement le fer par un de ces outils (à moins que vous ne travailliez avec un coton rigide, auquel cas ils pourraient suffire), mais utilisés de manière ponctuelle en attendant de repasser un groupe de coutures d’un coup, une spatule pour couture ou un rouleau pressoir peuvent être bien utiles pour éviter de sortir le fer. Ces deux outils sont à la fois plus efficaces et plus doux pour vos mains que d’ouvrir les coutures au doigt, et ils sont disponibles dans une variété de matériaux. Gardez à l’esprit qu’ils fonctionnent mieux avec des fibres naturelles comme le coton et le lin, et que si vous souhaitez manipuler le tissu pour obtenir une forme spécifique, vous aurez tout de même besoin d’utiliser de la vapeur.

Que vous souhaitiez éviter la chaleur ou faire attention aux plus-petits qui pourraient se prendre les pieds dans le fil, il peut être intéressant de limiter l’utilisation du fer à repasser. Avez-vous essayé l’une de ces techniques de repassage ? En connaissez-vous d’autres qui nous auraient échappées ?

2 commentaires

Anik, 22 juillet 2021 Répondre

C’est sûr que le coup de fer aux coutures, aux ourlet, aux pinces,etc…fait toute la différence! Parfois, sur de petites longueurs de coutures et si le tissu s’y prête bien (coton ou lin, en effet), je les ouvre avec le côté plat de la lame de mes ciseaux. Ça évite d’échauffer ses doigts sur le tissu et cela n’abime pas le tissu (même effet que le petit rouleau).

Celesine, 22 juillet 2021 Répondre

Fausse alternative, mais qui dégage un peu moins de chaleur (et qui peut être pratique quand la table a repasser “officielle” est loin de l’atelier comme chez moi) : un mini fer de voyage !

Laissez un commentaire !

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles similaires

Voir aussi :

Camille | 26 mai 2021
La gagnante du Challenge PfaffBackEn coulisses : nous avons deme...
Livraison internationale
Envoi rapide
Fabrication Française
Papier recyclé